Saigo no Kitai

Saigo no Kitai, c'est plus qu'une simple pension. C'est une maison de jeune qui offre à ses habitants la possibilité de découvrir qui ils sont et qui ils veulent être. (Y/Y/H NC-15)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kei Morida

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morida Kei

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 17/03/2011
Age : 27

Dossier personnel
Orientation: Hétéro
Relation:
Derniers évènements:

MessageSujet: Kei Morida   Jeu 17 Mar - 2:09

MORIDA KEI
«One day...»



feat. Jeune Ruki, The GazettE
    JE SUIS CE QUE JE SUIS

    Général

    • Sexe:Masculin

    • Orientation:Hétéro

    • Âge:20 ans

    • Nationalité:Japonais

    • Groupe:Habitant de Saigo



    MES QUALITÉS ET DéFAUTS
    ________
    Les autres ont souvent tendances à me sortir de leur cercle d'amis ou à m'en tenir éloigné le plus possible. Pourtant, je ne suis pas quelqu'un de méchant ni de violent. Au contraire même, je suis un ami fidèle et peut-être un peu excessif en amitié. Après tout, le nombre de personne capable de me supporter est si petit que je dois faire mon possible pour ceux qui m'acceptent malgré tous mes défauts... Je serais prèts à me sacrifier pour eux, s'il le faut même.
    Le problème toutefois, n'est pas le fait que je ne fais pas assez de chose pour mes amis, plutôt parce que j'ai tendance à me faire détester. Bon, je l'avoue... Il m'arrive de m'emporter, parfois... souvent... sans aucune raison apparente. Mais ce n'est pas parce que je suis colérique que je suis un mauvais garçon... Ok, il faut rajouter à ça ma grande jalousie... Et grande est sans doute un faible mot... Mais j'y peut rien, bon!
    Ah, aussi, je suis très impulsif. Je suis pas du genre à réfléchir avant d'agir ou de parler. Je suis un homme d'action, alors faut que ça bouge! Mais les autres autour de moi n'acceptent pas vraiment se surplus d'actes impulsif qui peut parfois être blessant pour les autres ou encore totalement stupide...
    Mais si on met de côté mes relations sociales toujours ratées, j'ai la chance (et la je suis sarcastique) de réussir à peu près tout ce que j'entreprends. J'ai reçu de nombreuses bourses à l'école pour ma ''grande intelligence'' et mes notes presque parfaites. Lorsqu'il s'agit de science ou de technologie, je me débrouille plutôt pas mal. Je peux recréer à peu près n'importe quoi si j'ai les matériaux et le temps nécessaire. Et j'adore ça! C'est sûr, quand je serai plus vieux, je ferai de la recherche scientifique. Dans quel domaine? Bonne question. Si on met de côté la psychologie, je pourrais très bien réussir dans n'importe quel domaine de la science...
    Note de la part d'Ichiro: Je sais que mon petit frère peut se montrer très fortement désagréable, parfois... Veuillez le pardonner. Même s'il a 20 ans et qu'on devrais le considérer comme un adulte, il en reste pas moins un gamin en sérieux manque d'attention...

    Ichiro! Je te hais! Redis-ça encore une fois, pour voir!
Mon passéMon avenir

Je suis le deuxième enfant... de deux. Le plus petit, le deuxième fils. Bref, bien souvent le maillon de trop, celui qui n'hérite de rien parce que l'aîné hérite déjà de tout... Parfois, depuis que j'ai compris à quel point j'allais être un poids pour mon grand-frère, je rêvais d'être une femme. Ainsi, il n'aurait qu'à me marier et je ne causerais plus de problème. Mais mon frère ne m'a jamais vu comme un poids. Ou du moins, dans notre enfance, il me considérait alors comme la personne la plus importantes à ses yeux.
Lui et moi étions alors comme les deux doigts de la main. Lorsqu'on me demandait qui était mon meilleur ami, je répondais avec fierté que c'était mon grand frère Ichiro. Je l'enviais, lui si fort et si beau. IL était mon héro, mon modèle, mon meilleur ami, mon grand frère. Ces années furent de loin les plus belles années de ma vie. Et tout innocent que j'étais, j'étais persuadé qu'elles allaient s'éterniser et que la vie serait toujours ainsi, à jamais. J'étais sûr de n'être jamais seul, puisque j'allais toujours avoir mon grand frère à mes côtés... Ah, ce qu'on peut être naïf quand on est jeune!
Je me levai un matin... Et mon grand frère n'était plus là. L'imbécile avait décidé de changer d'école sans m'avertir avant le moins du monde. Il aurait pu m'en parler, tout de même! il aurait du m'en parler! J'aurais changer d'école avec lui! Maintenant, je me retrouvais sans lui...
Les premiers jours d'école sans mon frère furent vraiment les plus pénibles. Je me suis rendu compte ce jour-là à quel point j'étais vraiment seul sans lui. Pas un seul de mes camarades de classes ne vinrent me parler. Quand j'approchais de l'un d'eux, ils trouvaient une raison pour pouvoir s'éclipser... Bien sûr, ça m'a frustré, et sans le savoir, je leur ai donné raison. Ils craignaient que je ne me fâche après eux si jamais ils me décevaient... Je le savais, et pourtant je me fâchai tout de même.
Le temps passa, et je me calmai. Qu'on le veuille ou pas, on finit par s'habituer à la solitude. Et puis, je n'étais plus si seul. À chaque jour, les élèves de différentes classes venaient me posé des questions. Tous les soirs je donnais des cours de tutorats pour aider certains élèves là où ils avaient de la difficulté. Je devins président de classe et bien vite je fus entouré de tous les autres élèves. Mais ils ne s'intéressaient à moi que pour leur résultat scolaire, pas pour ce que je suis...
Puis les années passaient, et plus je commençais à accumuler de la colère et de la haine. Instinctivement, je les retourner vers mon grand frère. J'en avais marre. Il m'avait abandonné, complètement. Qu'est-ce que j'avais fait pour qu'il m'abandonne comme ça? Je devais lui parler, le tabasser, le forcer à s'agenouiller devant moi pour qu'il s'excuse. J'annonçai donc à mes parents que j'allais à la même école que lui... Une école privée, et une pension, Saigo. Quand j'y entrai la première fois, je sentis mon coeur battre plus vite. C'était à la fois de la nervosité et de l'excitation. J'allais revoir mon frère, enfin! Mais je ne devais pas être si excité à l'idée de le revoir! Je devais lui en vouloir, le haïr...
Puis je l'aperçu, de l'autre côté d'un couloir. J'ai honte de le dire, mais dès que mon regard croisa le sien, je fondis en larme. Je laissai tombé mes affaire et courut vers lui pour le prendre dans mes bras. S'il me rendit mon étreinte d'abord, il me repoussa très vite avant de se détourner et de s'éloigner. Je lui en voulais encore plus. Il ne m'avait même pas laissé la chance de lui parler, je n'avais pas pu lui crier ma rancune et ma colère. Mais je m'en voulais encore plus... Pourquoi est-ce que je n'arrivais pas à le détester comme je le voulais?
Ça fait combien de temps que j'habite à Saigo, maintenant? Quelques mois, quelques années peut-être, je ne sais plus. On a tellement de chose à faire tout le temps, ici, que le temps file sans qu'on s'en aperçoive. Les relations avec mon frère ont bien finis par s'améliorer. Je le déteste toujours autant, bien sûr. Je ne veux pas croiser son chemin dans le corridor et je fais tout pour me tenir loin de lui, mais chaque fois que je le vois trop proche de quelqu'un à mon goût, je file pour les séparer. Et je ne peux pas m'empêcher de passer le voir à chaque cour qu'il donne, même s'il s'agit d'un stupide cours d'arrangement floral. J'ai aussi fait la connaissance de Sherry, une charmante américaine qui se prend pour une japonaise. J'ai pensé, un instant peut-être, finir par sortir avec elle, mais je ne suis pas une fille, d'après ce qu'elle m'a dit (je savais bien que j'aurais du naître fille, Dieu s'est trompé...). J'ai aussi eu la malchance de rencontrer ce Shin... C'est sûr, ce type en bave pour mon frère et ferait bien n'importe quoi pour me l'arracher. Mais même-ci mon frère est célibataire en ce moment, il n'est pas disponible; il m'a, moi. Et tant que je serai en vie, mon frère ne pourra sortir avec personne. Et non, ce n'est pas un complexe d'oedipe que j'aurais avec mon grand frère!!
Et moiDe l'autre côté du miroir
  • Pseudo:Reiku
  • Âge:19 ans
  • Où avez-vous connu le forum:D'une amie
  • Code du règlement: Validé par Miu


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matsumoto Miu
Admin
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 07/02/2011
Age : 25
Localisation : Québec

Dossier personnel
Orientation: Bi
Relation:
Derniers évènements:

MessageSujet: Re: Kei Morida   Jeu 17 Mar - 12:19

Bienvenue!

Tu es immédiatement validé, bien sûr^^. Amuse-toi bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saigonokitai.forumactif.com
 
Kei Morida
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saigo no Kitai :: Administration :: 
Banque de données
 :: Habitant de Saigo
-
Sauter vers: